Mycoses genitales : Comment les mycoses genitales affectent les femmes 

 

Plus de la moitié des femmes réclament avoir souffert de mycoses genitales au moins 2 ou 3 fois au cours de leur vie ! Ces affections extrêmement répandues, mais toutefois bénignes, sont souvent attribuées à un champignon, Candida albicans, qui colonise le vagin et entraîne une gêne importante pour la femme atteinte.

Plusieurs facteurs peuvent déclencher l’apparition des mycoses genitales. Celles-ci sont facilement attrapées suite à une antibiothérapie, une prise de pilules contraceptives ou au port d’un stérilet. D’autres facteurs comme les rapports sexuels fréquents et non protégés, les changements hormonaux liés à la grossesse, l’hygiène vaginale insuffisante ou excessive, et même l’atteinte par certaines maladies comme le diabète, l’hyperthyroïdie ou l’infection par le virus du sida, peuvent être des déclencheurs de mycoses genitales. Une fois contractées, ces mycoses sont décelées grâce à des symptômes typiques.

Si la femme ressent des démangeaisons, des brûlures vaginales, des irritations douloureuses au niveau de la muqueuse vulvaire tout en détectant des pertes vaginales blanchâtres et épaisses, c’est qu’il y aurait de fortes possibilités qu’elle soit atteinte d’une mycose vaginale. Certaines femmes se plaignent même de rapports sexuels de plus en plus douloureux. Ceci dit, ce type de mycoses n’entraîne pas de complications particulières, mais elles restent dans tous les cas, une source de grand malaise chez les femmes atteintes et non moins chez leurs partenaires qui peuvent, dans certains cas, présenter des symptômes de mycoses sur leur pénis.

Ainsi, une fois le diagnostic est confirmé, la femme peut immédiatement commencer un traitement antifongique. Le plus souvent, un simple traitement local constitué de crème à application locale, gel ou savon basique et d’ovules anti-mycosiques pendant quelques jours suffirait à éliminer le champignon en cause et se débarrasser des désagréments de la maladie. Cependant, les mycoses genitales peuvent être récidivantes pour certaines femmes, dans ce cas, un traitement systémique constitué d’une prise orale de comprimés ou de capsules peut être alors entamé. 

Bien qu’elles soient des affections bénignes et souvent banales, les mycoses genitales sont une véritable cause d’embarrât surtout lorsque leurs récidives deviennent fréquentes. Pour cela, de simples précautions pourraient s’avérer extrêmement utiles pour éviter le grand malaise. Eviter les douches vaginales lors de la toilette intime, porter des sous vêtements en coton, utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels seraient des gestes essentiels pour faire éloigner ces champignons et se procurer un véritable bien être.

>>> Mycoses Genitales Traitement


 

Home Contact Us Disclaimer Privacy Articles Sitemap Questions fréquentes